la rubrique du pirate en PérigordIl faut que je vous raconte une anecdote. L’autre jour, alors que j’étais en train de jeter nos vieux cartons à la déchèterie, je vis un gros 4X4 arriver.

Un monsieur, fort charmant, en descendit tranquillement et ouvrit son coffre. Là, en vrac, s’entassaient des centaines et des centaines de livres. Il y en avait partout, devant, derrière, et même  sur le tableau de bord.

Tranquillement, il les jeta les uns après les autres dans le conteneur. Puis il repartit comme il était venu, en faisant bien attention avant de redémarrer de ne rien oublier sous les sièges .

J’étais effondré. Pas pour l’argent que pourrait représenter tous ces livres une fois chez les bouquinistes, encore qu’aujourd’hui avec la mode du tout numérique le livre est désacralisé, mais pour le symbole qu’est le livre.

Car en fait, ne l’oublions pas, de nombreux pays n’ont pas encore libre accès à ce que nous ne trouvons plus digne de nous et jetons aux ordures.

Mon billet est peut-être d’un autre age, bien que certaines grosses entreprises du net continuent d’investir dans le livre et espèrent un jour en tirer profit ( quand nous aurons jeté toutes nos bibliothèques et perdu ainsi notre mémoire? ) , mais quand même:

Ne pouvons-nous pas percevoir qu’il est important pour nos sociétés de conserver ces modestes monticules de mots qui sont un peu de notre pensée collective et de notre liberté ?

Heureusement tout le monde ne voit pas le livre comme un outil devenu inutile, certaines pièces de collections se vendent même des centaines de milliers d’euros ( voir plus )…

Non, tout le monde ne fait pas comme ce monsieur pressé de libérer les étagères pour y mettre on ne sait quoi et tout aussi pressé de retourner raconter des inepties sur Facebook pour y dire qu’il aime ceci ou cela alors que tout le monde s’en fout… Non, la cause du livre n’est pas encore totalement désespérée.

Car certains aiment encore les livres et veulent qu’ils survivent.. Même si pour cela il faut que ces maudits bouquins changent de maison.

Alors, pour finir et en m’excusant d’avoir pris de votre temps: La prochaine fois qu’un livre vous parait de trop et vous gène, plutôt que de le jeter, mettez-le en vente gratuitement sur ce site Internet et permettez lui de trouver une nouvelle vie…  Vous ferez un heureux quelque part, vous ne gagnerez pas grand chose, mais assurément,  vous ne perdrez rien tout en faisant une bonne action.

Merci de votre attention,

4 votes


http://editionsdulibraire.fr/

http://editionsdulibraire.fr

©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr
Articles à découvrir:
Enquête publique : Schéma régional de cohérence éc... Du 27 avril au 5 juin 2015 inclus, le projet de schéma régional de cohérence écologique sera soumis à enquête publique dans les cinq départements d’Aq...
Petites histoires de St-Martial de Valette Lettre 1 : VIVE LE QUARTIER Lorsque j'étais petite, la place de la boulangerie était couverte de galets roses. J'ai la nostalgie de cette vision. Da...
Donnez vos anciens vêtements La commune de Saint-Martial de Valette installe, en cette semaine d'Avril 2015, les bornes de récupération de l'organisation "Le Relais" (entre jeudi ...
Documents Saint-Martial de Valette - Documents à télécharger Rapport 2015 sur l'activité du site de Saint-Martial de Valette après un an d'activité ...
Si Saint-Martial m’était conté, lettre 16 Il y a sans doute des lieux plus bucoliques qu'une déchetterie! Et pourtant, pour arriver à ce ''centre de tri'' --- expression plus positive que le...