Petites histoires du temps jadis en Dordogne

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 20

Je reprends la route de Mareuil, que je quitte, quelques kilomètres plus loin, en direction des Bernardières. Je connaissais l'existence du château, mais pas du hameau. C'est une route étroite, en mauvais état, qui m'y conduit. Au milieu des bois, sous un ciel maussade, une impression un peu dérangeante me…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 19

Je me dois d'aller cette fois-ci jusqu'à La Tour Blanche. Pour moi, ce nom résonne dans l'histoire familiale comme l'endroit où mon arrière-arrière-grand-mère fut élevée chez les sœurs de Sainte Marthe. Une lettre de la supérieure du couvent, datée de 1860, en atteste: Elle est adressée à ma trisaïeule pour…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 18

Eloignons-nous de Saint Martial, mais restons dans le ''pays ''. Des amours contrariées, une vengeance, et souvent une ''dame blanche'' qui erre dans un château ou dans un parc, pour l'éternité : Ce sont souvent les ingrédients des légendes qui accompagnent la survie de nos demeures périgourdines. A Bagatelle, près…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 17

Sur la route d'Angoulême, un point bien situé est '' Le Refuge '' sous le viaduc. Autrefois, c'était une minoterie. Sur l'autre rive, on est happé par une étroite route sinueuse qui vous promet un eldorado : Beauséjour. En effet, quoi de plus beau que cette noble bâtisse sur laquelle…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 16

Il y a sans doute des lieux plus bucoliques qu'une déchetterie! Et pourtant, pour arriver à ce ''centre de tri'' --- expression plus positive que le mot précédent--- il nous faut emprunter la jolie route sinueuse de Mareuil, tourner en direction de La Tour Blanche, puis prendre immédiatement à gauche,…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 15

SABOURET C'est un hameau sur un promontoire. Mais il n'y a pas de mer, sinon le flux incessant de camions et voitures venus de Mareuil. Une acropole alors ?  N'exagérons pas. D'ailleurs, il n'y a ni fortification, ni sanctuaire. Son étymologie nous dirige plutôt vers la saveur. . Mais laquelle ? Plusieurs…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 14

Sur la route... ... " Il y a même un four à pain " m'annonce ma fille. Où ? Au Grand Breuil. C'est un joli hameau. J'y cours. Enfin, façon de parler, étant données mes difficultés actuelles à me mouvoir. Mais le transport en voiture jusqu'à cet endroit est déjà…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 13

Sur la route de Chabans... Bien sûr, je fais une halte devant notre église. Pour ma part, elle fut le lieu de bien des célébrations et fêtes familiales. Mais ce que j'ai en tête, c'est la réflexion que me fit, il y a deux ans, le réceptionniste d'un château que…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 12

Sur la route... Je ne sais pas pourquoi, sur cette route pentue qui fait souffrir les chevilles et m'impose quelques haltes pour souffler, je m'obstine, régulièrement, au printemps ou en automne, comme si j'allais à la recherche d'un trésor. Mais quel est-il ? Cette promenade de la vie renouvelée qui…

Continuer la lecture

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 11

Sur la route de l'école... Est-ce la rentrée scolaire qui m'interpelle, avec des souvenirs pas si lointains ? Je sors en catimini par le fond de mon jardin, et en me glissant le long de la Gane, puis, après un raidillon qui longe l'ancien presbytère, je continue tout droit, m'intéressant…

Continuer la lecture
Fermer le menu
error: Content is protected !!