MONTCHEUIL Installé sur un coteau, dans un vaste parc, ce château de la fin du XVème siècle, est très remanié dans les années 1890. Il a été construit sur l’emplacement d’un édifice plus ancien. C’est un logis à étage avec combles qui s’appuie entre une tour circulaire et un pavillon rectangulaire, sur un autre logis en équerre, lui-même épaulé par une grosse tour à mâchicoulis. Les toitures des logis, du pavillon, ornées de lucarnes et les poivrières des tours sont couvertes de tuiles.

Montcheuil est la propriété de la famille ROUX au XIV et XVème siècle. Ce château fut vendu par Alain ROUX à Martial AUDIER, conseiller au parlement de Bordeaux.

Le 27 mai 1515, Martial AUDIER épouse Françoise Pastoureau et allie son nom à celui d’une des plus riches et puissantes familles du Nontronnais.

Au XVIIème siècle, le château passe à la famille d’AYDIE à la suite du mariage le 11 juin 1615 de Marguerite AUDIER, dame de Montcheuil, La Barde et Vaugoubert, fille de Bertrand, seigneur de Montcheuil et d’Antoinette POURTEN, avec Guy d’AYDIE, chevalier, seigneur des Bernadières.

Au milieu du XVIIIème siècle, par alliance, Montcheuil devient la propriété de la famille de BEAUPOIL de SAINTE-AULAIRE.

Devant Maître BOYER, notaire, le 9 juin 1754,  »messire Jean-Jacques de BEAUPOIL, baron de Montcheuil et autres places, délaisse, remet et transporte à titre d’engagement ou entreresse, à messire Jean-Thibaud-Nicolas MOREAU, chevalier, seigneur de Villejalet, conseiller du roi en ses conseils, Président Trésorier de France, habitant en sa maison noble de Saint-Martial-de-Valette, la terre et baronnie de Saint-Martial et fief de Montcheuil avec tous droits de haute, moyenne et basse justice, notaires et tabellions, huissiers, et destituer ceux qui en sont déjà pourvus ; droits de patronage, de litres funèbres au-dedans et au-dehors des églises, des lods et ventes et prélations, investitures, cens et rentes diverses, droits de corvées réelles, de chasse, de pêche, de fuye et autres droits et devoirs seigneuriaux, pour le prix de cent quarante six mille deux cents livres ».

Jean-Thibaud-Nicolas MOREAU de Villejalet (né le 11 novembre 1719 à Saint-Martial-de-Valette, décédé à Bordeaux le 9 juillet 1772) est le fils unique de Jean MOREAU de Villejalet, avocat au parlement, juge sénéchal de Nontron (ordonnance royale du 22 février 1736) et de Marie FAURIEN. Il est pourvu de l’office de conseiller du roi en son conseil, Président Trésorier de France, Général des finances et garde-scellés en la généralité de Poitiers par lettres patentes du 21 janvier 1743. Il est reçu et installé le 15 mars suivant. Sa nomination à ces dignités ou offices est inscrite sur les registres du greffe de la généralité de Poitiers le 22 avril 1743.

Le 30 avril 1743, il épouse sa cousine-germaine Marie-Philiberte de MARCILLAC d’Oradour (née à Confolens en 1718, décédé à Saint-Martial-de-Valette le 12 septembre 1788), fille de Nicolas de MARCILLAC d’Oradour, (né vers 1682, décédé le 23 août 1766 à Confolens (Charentes), écuyer, seigneur de Monard, Fayemarteau et autres places, conseiller du roi, receveur des finances en la généralité de Confolens et de Anne FAURIEN.

Le couple eurent 11 enfants dont 4 des garçons sont désignés par des noms de biens qui deviennent des patronymes. Ces sous ces noms que 3 d’entre eux ont fait souche, le 4ième n’ayant pas été marié : de là les 3 branches : MOREAU de MONTCHEUIL—–MOREAU de SAINT-MARTIAL—–MOREAU de SAINT-MARTIN.

-Jean-Thibaud-Nicolas MOREAU, né le 11 novembre 1719 à Saint-Martial-de-Valette, décède brusquement à Bordeaux le 9 juillet 1772, rue du Cancera. Il est transporté à son domicile, rue du Loup et il est inhumé le 11 juillet 1772 dans l’église Saint-Siméon à Bordeaux.

-Nicolas-Marie né à Saint-Martial le 23 avril 1744, décédé à Château de la Combe à Puyrenier, le 6 septembre 1820, l’ainé des enfants, devient à son tour baron de Montcheuil.

Il est avocat en la cour du parlement de Bordeaux, il est pourvu le 10 janvier 1771 et reçu le 10 avril suivant dans l’office de conseiller-Lay en la deuxième chambre des enquêtes du parlement de Bordeaux. Il épouse le 27 février 1770 en la paroisse de Saint-Projet de Bordeaux, Anne-Alexis de LORET, fille de Jean-Paul de LORET, chevalier, baron de Germignan, seigneur de Rouillac, Barailles et autres lieux, conseiller du roi en ses conseils, Président de la première chambre des enquêtes du parlement de Bordeaux et de Rose-Félicité de PRUNE DU VIVIER.

Le couple à 8 enfants :

-Jean-Paul-Philibert (né à Bordeaux le 1er mars 1772, décédé au château de Montcheuil le 6 août 1827) hérite de Montcheuil. A la révolution, il suit son oncle Jacques-Philippe MOREAU de MONTJULIEN en émigration. En 1814, il est fait chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis en 1815. Il devient ensuite maire de Saint-Martial-de-Valette puis de Nontron en 1826, ainsi que membre du conseil général de la Dordogne. Il épouse le 11 mai 1807 Jeanne-Henriette TANDEAU de MARSAC (née à Saint Léonard en 1783, décédée le 4 décembre 1862 à Montcheuil), fille de Henri TANDEAU de MARSAC et de Marie-Françoise de NESMOND, qui lui donne 4 enfants.

A sa mort, le 6 août 1827, survenue au château de Montcheuil, son 3ème fils, Jules, hérite de Montcheuil.

-Jules-Philippe MOREAU (né le 16 avril 1814 à Montcheuil, décédé le 9 octobre 1889 à Rochechouart) épouse le 11 novembre 1855 Berthe-Marie-Alexandrine GOURSAUD de MERLIS, (née en 1832, décédée en 1921), fille de Charles-Thibaud GOURSAUD de MERLIS (né en 1800, décédé en 1857), juge au tribunal de Rochechouart et de Thérèse DESVERGNES de LAFONT (née en 1808, décédée en 1892). Le couple a 6 enfants. Charles-Joseph-Marie , (né le 29 avril 1862 à Seychères (Haute-Vienne) décédé le 23 août 1948), fut Commissaire en chef de la marine Nationale. Il porte le titre de Baron de Montcheuil.

Le château devenu la propriété de Paul MOREAU de MONTCHEUIL, fils de Marie-Henriette-Jeanne MOREAU (née le16 septembre 1822 à Montcheuil, décédée le 13 janvier 1881 à Bordeaux), soeur cadette de Jules et épouse depuis le 9 juillet 1851 de son cousin germain Charles-Paulin MOREAU de MONTCHEUIL (né le 13 novembre 1803 à Bordeaux, décédé le 30 octobre 1876 à Bordeaux). Il fut inspecteur général des douanes.

-Paul MOREAU (né le 19 mai 1852 à Mulhouse (Haut-Rhin), décédé le 17 juin 1913 à Montcheuil). Il fut avocat et maire de Saint-Martial-de-Valette. Il fut marié a Bordeaux le 7 septembre 1880 à Jeanne-Marie-Marthe de BARITAULT du CARPIA (née le 4 juin 1853 à Castillon-de-Castets (gironde), décédée en 1949). Il fit restaurer le château de 1884 à 1886.

Plus tard, le château de Montcheuil revient au sein de la famille aînée des MOREAU de MONTCHEUIL.

De son mariage, le 13 avril 1887 avec sa cousine-germaine Geneviève GOURSAUD de MERLIS (née le 18 juin 1865 à Rochechouart (87), décédée en 1937), fille de Adrien-Charles GOURSAUD de MERLIS (né le 17 février 1831 à Rochechouart (87), décédé le 22 avril 1868 à Rochechouart), capitaine d’état-major, chevalier de la légion d’honneur, et de Eglantine-Marie-Anne-Françoise SOURY-LAVERGNE (née en 1839, décédée en 1917),

-Charles-Joseph-Marie MOREAU a 7 enfants parmi lesquels :

– Jean porte le titre de baron de Montcheuil ;

-Henri-Marie-Pierre (né le 13 mai 1897 à Paimpol, décédé à Verdun le 23 juin 1916), engagé volontaire à l’âge de 17 ans, trouve la mort sur le champ de bataille de Verdun ;

-Yves (né le 30 janvier 1900 à Paimpol, décédé le 10 août 1944), jésuite docteur en théologie, professeur de philosophie à l’institut catholique de Paris puis aumônier volontaire du maquis du Vercors, (qui d’après les dires de Monsieur CADART, il s’est porté volontaire pour remplacer l’aumônier titulaire malade). Il est fait prisonnier dans la grotte de La Luire et fusillé le 10 août 1944, au Polygone de Grenoble par les allemands ;

-Martial (né en 1901, décédé en 1977), époux de Jeanne SALVERT, (née en 1905 , décédée en 1958), possède le château et le domaine de Montcheuil qui passent finalement à ses enfants :

-Paul MOREAU de MONTCHEUIL, né en 1940,

-Pierre MOREAU de MONTCHEUIL, né le 19 mai1941,

-Jean MOREAU de MONTCHEUIL, né le 10 novembre 1942.

Note: 4.1 / 5


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Articles à découvrir:
5 conseils pour éviter le spam Le spam c'est un mot barbare pour nommer tous ces courriers publicitaires, et parfois infectés, que nous recevons dans nos boites mail sans rien avoir...
Avis de recherche Nous avons reçu en mairie un avis de recherche concernant un couple de Belge ayant séjourné dans notre commune. Malgré mes recherches, je n'ai pas tro...
Le centre du service national de Limoges vous info... Le centre du service national de Limoges nous adresse son dernier encart concernant le recensement, en vue d’effectuer la Journée de défense et de cit...
Mairie Mairie de Saint-Martial de Valette Maire : LAGORCE ALAIN -1 er adjoint : COTE HENRY. Budget, signature pièce comptable -2 ème adjoint : LAPEYRE...
Saint-Martial de Valette en photos Voici quelques photos de notre petite commune du Périgord vert: