Si Saint-Martial m’était conté, lettre 4

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 4

smdv-perigord (8)

Moeurs d’antan

Les générations précédentes pratiquaient un mode de vie dont les maîtres mots étaient: « Pas de gaspillage… Economisons »

Les écologistes d’aujourd’hui pourraient les prendre en exemples.

L’économie ne visait pas seulement le porte-monnaie des ménages, mais bien l’anti-gaspi.

Aujourd’hui, lorsque je vois certains magasins prétendre être des pionniers en la matière, je souris :

Ils disent NON aux emballages excessifs, donc aux marques visibles, et prônent un service au détail de denrées sèches comme des pâtes ou des biscuits.

A chaque consommateur en outre, de produire sa boite de conservation et de la mettre dans son panier.

Dans les années soixante, lorsque ma grand-mère allait « chez Madeleine », elle refusait presque systématiquement la poche qui devait emballer son achat.

Parfois, lorsqu’il ne pouvait en être autrement, elle s’empressait, si la dite poche était restée propre, de la repasser du dos de la main puis de la rapporter à l’épicerie : « Cela pourra encore vous servir au lieu d’en acheter d’autres ».

C’était donc deux fois une économie envisagée : celle de la dépense, et celle de la matière.

Et pourtant, c’était du papier, pas du plastique !

Heureusement qu’aujourd’hui, chercheurs et ingénieurs savent inventer toujours plus de techniques de recyclage !

Autrefois, on rationalisait avant de consommer.

Agnès DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Articles à découvrir:
HISTOIRE DE LA BEYTOUR Ce fief, ainsi que ceux de Valette et de Montcheuil, avait dû être construit, comme résidence de campagne, par les seigneurs des hôtels et repaires no...
Participez à la surveillance du moustique tigre C'est un fléau... et avec le réchauffement climatique il est urgent de surveiller le moustique tigre! Il existe différentes espèces de moustiques d...
Charlie et nous Nous ne sommes pas grand chose...  Nous ne sommes que quelques centaines d'habitants d'une commune du Périgord vert. Loin des médias, loin des poli...
Si Saint-Martial m’était conté, lettre 24 Pour aller à Champagnac-de-Belair à partir de Saint-Pardoux, on passe par un pays plat, celui de Saint-Front-La-Rivière, si plat que l'on ne voit pas...
Plus d’arbres, plus de vie! Chantier plantat... Aux côtés du CPIE du Périgord-Limousin, les enfants de l’école de Varaignes animeront, le mardi 9 décembre, un chantier de plantation d’une haie bocag...
Fermer le menu
error: Content is protected !!