Si Saint-Martial m’était conté, lettre 8

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 8

smdv-perigord (8)Promenade……. sur la route du moulin

Dans notre pays tout en collines, marcher sur un terrain plat est chose rare.

C’est pourtant possible quand on part de la rue principale pour aller au moulin.

On passe devant la porcherie de M° Nicoulaud ; on longe de petits jardins potagers ; on poursuit son chemin tranquillement jusqu’au pied du coteau parsemé de genévriers, où a été aménagée une piste de moto-cross.

Quelques décennies plus tard, on refait le même chemin.

La porcherie n’est plus qu’un ensemble de vieux bâtiments où s’entassent des matériaux, matière première pour des bricolages divers. Au bord de la route, au printemps, un lilas se déploie en fleurs odorantes.

Sur la gauche, avant le moulin, nous disons bonjour à M° et Mme Dutin, lesquels sont aux premières loges pour assister à l’envahissement des lieux par des voitures venues stationner près de la salle des fêtes, où se déroule assez souvent un événement.

Le moulin s’est tu. Place à des logements sociaux. En continuant, nous laissons de part et d’autre des terrains de sport.

Ma petite-fille remarque :  »L’année dernière, là, il y avait des mûres ». Oui, et aujourd’hui, il n’y a plus ni mûres, ni mur. Mais, à sa plus grande joie, nous arrivons près du camping, là où elle veut que nous lancions des cailloux dans l’eau car, depuis qu’elle est arrivée tout à l’heure, elle n’a qu’une envie :  »Mamie, on va à la rivière ? »

Vingt ans plus tard, ce trajet est celui de la promenade vespérale des personnes âgées, parfois accompagnées d’autres petits-enfants, lorsque la journée a été chaude.

Après un coup d’oeil sur l’adorable petit jardin au carrefour, on ne peut que se réjouir d’un début d’entretien du terrain boisé à notre gauche.

A quand l’aménagement réel d’un lieu de promenade, comme sur l’autre rive du Bandiat ?

Sur le terrain de foot, quelques jeunes gens s’entraînent. Les bouteilles d’eau en plastique jonchent le sol. Quelques voitures stationnent au bord de la route, jadis chemin pierreux, aujourd’hui goudronné.

Plus loin, le terrain de camping s’est barricadé.

A notre droite, seul, un adolescent fait pétarader sa monture sur l’ancien tracé de moto-cross.

La route s’achève ici. Ensuite, un sentier bien entretenu invite à poursuivre vers d’autres lieux.

La route du moulin, comme un tracé dans la mémoire.

Agnès DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Articles à découvrir:
Eugène Le Roy et son Jacquou le croquant L'autre soir, nous étions invités à une réunion bien agréable. Nous discutions avec un monsieur  un peu désolé qu'il ne soit plus possible de trouver ...
LA PETITE HISTOIRE DU LIEU DIT « RAPEVACHE » et d... Suivant différents actes, le lieu dit Rapevache, qui veut dire en occitan vole-vache a eut plusieurs seigneurs. En 1360, le jour de la fête de St Mar...
Le secours catholique a 70 ans En 2016, le Secours Catholique fêtera ses 70 ans. A cette occasion, la Délégation Périgord Agenais organise des Marches Fraternelles du 5 au 14 mai 2...
Activité physique gratuite pour les seniors Le Contrat Local de Santé Nord Dordogne organise régulièrement des séances d'activité physique gratuites pour les seniors . Du 03 Septembre au 19 Nov...
Votre future maison, ça se discute… L’Agence Départementale pour l’Information sur le Logement de la Dordogne est un outil utile à tous ceux qui veulent devenir propriétaires... "L’Age...
Fermer le menu
error: Content is protected !!