Si Saint-Martial m’était conté, lettre 15

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 15

smdv-perigord (8)SABOURET

C’est un hameau sur un promontoire. Mais il n’y a pas de mer, sinon le flux incessant de camions et voitures venus de Mareuil.

Une acropole alors ?  N’exagérons pas. D’ailleurs, il n’y a ni fortification, ni sanctuaire.

Son étymologie nous dirige plutôt vers la saveur. .

Mais laquelle ?

Plusieurs accès mènent à Sabouret. On peut emprunter le chemin du lavoir et descendre par un autre.

Cet endroit à part était considéré autrefois comme le parent pauvre, car il ne jouissait pas des commodités du bourg. Et pourtant, c’est une richesse naturelle puisqu’il couve une source, alimente la Gane, et crée un jaillissement pérenne dans la fontaine de St Martial.

Autrefois isolé, ce hameau apparaît aujourd’hui comme un havre de paix par rapport à l’agglomération.

Enfin, pas tout-à-fait car, sur son versant nord, la carrière offre un trou béant dans la colline avec le bruit continu de l’extraction les jours de semaine.

L’exploitation du sol calcaire nous rappelle que nous sommes encore dans le Périgord blanc sur un plan géologique, la frontière limousine se faisant à Augignac sur un sol granitique.

Alors, pauvre ou riche, Sabouret ?

Selon l ‘époque et le moment.

Soyons fiers de le compter dans notre commune.

Agnès DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Fermer le menu
error: Content is protected !!
La légende de la belle de Fargeas
Bidons de combustibles interdits dans les sacs et bacs jaunes
Si Saint-Martial m’était conté, lettre 20
Art et design – Partage d’intime
CHÂTELLENIE DE MONTCHEUIL
Fermer