Tag: route

Mise en œuvre d’un contournement sud de Nontron

Aujourd’hui, jeudi 22 décembre 2016, visite du chantier du contournement sud de Nontron par nos élus Nationaux, Départementaux, Municipaux ainsi que les acteurs de ce chantier…

Mais avant de rentrer dans le détail, un peu d’historique:

Suite aux réunions de travail qui se sont déroulées en 2009, le département et les communes de Nontron, Sceau-Saint-Angel et Saint-Martial-de-Valette ont décidé de la mise en œuvre d’un contournement sud de Nontron obligatoire pour les poids lourds, par le biais d’un aménagement de la liaison RD 675-RD707.

Celui-ci permettrait notamment de détourner le trafic de transit provenant ou en destination de la route de Thiviers, pour éviter qu’ils ne traversent l’agglomération.

Les trafics constatés sur les principaux axes alimentant cette liaison sont :

-RD 675 : 2478 veh/j dont 9% de PL,

-RD 707 : 962 veh/j dont 10% de PL ,

-RD 85 : 838 veh/j dont 9% de PL.

Pour optimiser le projet et minimiser l’impact sur l’environnement, le tracé retenu d’une distance de 4km 350, emprunte les voies existantes : La VC n° 11 ; la VC n° 5 ; la VC n° 3 et la VC n°2 dite  »route de Goulat  ». Il est convenu entre les différents gestionnaires qu’à l’issue des travaux, les voiries communales concernées par cette liaison soient classées dans le domaine routier départemental. En contre partie, près de 10km de voirie départementale dans l’agglomération de Nontron et sa périphérie seront intégrés dans la voirie communale à l’issue des travaux.

Les conditions de réalisation de cette opération ont été définies par une convention quadripartite signée le 23 septembre 2011

Le Maître d’ouvrage de l’opération est le Département de la Dordogne.

Les travaux se dérouleront en 2 phases.

La première phase, inaugurée aujourd’hui, a un coût de 1,75M€, elle comprend 3 tranches de travaux.

La deuxième phase, prévue sur 2017 / 2018, a un coût de 1,25 M€, se fera en 2 tranches de travaux.

Les travaux de la première tranche en quelques chiffres :

-600m3, produits du rabotage sur la RD 675 réutilisés en accotement.

-17 000 m3 de déblais dont 13 000m3 de matériaux évacués en dépôts définitifs et 4 000m3 de matériaux réutilisés.

-10 000 m2 de chaussée traitée sur 50 cm d’épaisseur avec 500 tonnes de ciment et 100 tonnes de chaux.

-3 500 m3 d’apport de granulats.

-2 300 tonnes d’enrobés à module élevé.

-2 000 tonnes de Béton Bitumeux à Module Elevé(BBME).

-250 mètres linéaires de busage.

-800 mètres linéaires de drains en déblais.

-1 000 mètres linéaires de fossés.

-2 000 mètres linéaires de cunettes enherbées le long des VC5 / VC11.

Merci à Marion DHORDAIN du Contact presse du Département


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr
Share

Bien circuler sur nos routes en hiver

bosseurPour bien circuler en hiver, voici les astuces du conseil départemental de la Dordogne.

Parce qu’il faut mieux prévenir que guérir!

circuler hiver conseil departemental dordogne


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr
Share

Sécurité routière en période de vacances

jopa-bd- (11)Alors que certains lobbys n’arrêtent pas de parler dans les médias, jusqu’à la nausée parfois, des dangers de la vitesse, il est important, en cette période de vacances, de ne pas oublier d’autres dangers très, voir plus importants:

 – La fatigue: Sur autoroute , c’est la cause numéro 1 des accidents. On s’endort une seconde et c’est la fin! Faites des pauses, ça on ne le dit jamais de trop…
– L’alcool et des drogues: Mal évalués encore, on sait déjà que c’est eux les vrais dangers de la route, bien plus que la vitesse.
– Un véhicule entretenu: Pneus sous-gonflés provoquent chaque année des centaines d’accidents en faisant perdre le contrôle de leurs véhicules aux conducteurs négligents.


Voici la liste des principales causes d’accidents publiée par la prévention routière ( sources 2013 , mais il faut tenir compte que certains paramètres sont très mal évalués, notamment l’alcool, le téléphone, les drogues…):
Conduite sous influence de l’alcool : L’alcoolémie positive d’un conducteur est présente dans les accidents causant 29% des tués sur la route. ( certainement très sous-estimés )

Vitesse excessive: Selon les forces de l’ordre, les excès de vitesse sont la cause principale de 25% des accidents mortels.

Distance de sécurité: L’intervalle de sécurité entre deux véhicules doit être au moins de 2 secondes. Or, dans la circulation, moins de 50% des véhicules respectent cette règle. Les collisions par l’arrière et en chaîne occasionnent 6 % des tués de la route et 16,4% des blessés.

Défaut de ceinture / casque :
– 20 % des tués dans les véhicules (1 personne sur 5) ne portaient pas leur ceinture.
– Près de 12% des tués à cyclo, et 4% à moto ne portaient pas de casque.

Téléphone au volant: Ce facteur n’est pas comptabilisé dans les statistiques d’accidents. Mais téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident corporel. Et 1 accident corporel sur 10 est lié à l’usage du téléphone ( et comme nous avons tous vu un jour un accident de cet ordre, donc tous les pourcentages donnés sont à recalculer ).

Présence d’un obstacle fixe (arbre, véhicule stationné, glissières, mur, poteau, panneau de signalisation, bordure de trottoir, fossé etc.) Facteur présent pour les accidents occasionnant 36% des tués.

Fatigue et somnolence au volant: Le facteur « malaise fatigue » apparaît dans 8% des décès sur l’ensemble du réseau et pour 18% des tués sur l’autoroute. Ce risque apparaît de jour comme de nuit ( et ce pourcentage étant difficilement vérifiable, on peut l’augmenter sans peine )…

Conduite sous influence du cannabis: 21% des décès surviennent dans des accidents impliquant un conducteur contrôlé positif aux stupéfiants. ( donc autant que la vitesse et, comme les forces de l’ordre commencent seulement maintenant à s’équiper de détecteurs performants et en nombre suffisant, imaginez les statistiques dans 10 ans! )… Conduire après avoir consommé du cannabis multiplie par 2 le risque d’être responsable d’un accident mortel. Le risque est multiplié par 14 en cas de consommation conjointe de cannabis et d’alcool.

Conduite sans permis / avec permis inadapté / sans assurance: 3,9% des accidents mortels impliquent un conducteur n’ayant pas le permis valide, en grande majorité (70%) n’ayant pas de permis. Et 5,6% des accidents mortels impliquent un véhicule sans assurance.

Voici donc quelques chiffres… qui restent des chiffres. Pensons toujours à nos vies et à celles des autres… Les chiffres on s’en passe très bien, ceux qu’on aime ce n’est pas la même chose 🙂


Avec les années, il faut aussi prendre quelques précautions et certains signes doivent vous alerter:

Je suis gêné(e) pour certains mouvements
J’ai des trous de mémoire.
J’ai du mal à me concentrer.
J’ai des malaises, des vertiges, des syncopes
Je suis fatigué(e, je dors mal, je suis irritable
J’ai des remarques de mon entourage.
J’ai été hospitalisé(e)
J’ai été opéré(e)

Prenez le temps d’en parler à votre médecin avant de prendre le volant.


Quelques règles pour une autonomie responsable:

J’adapte ma conduite aux conditions de circulation ou aux conditions météorologiques…
J’adapte ma conduite à mon état de santé !
Se déplacer, conduire… Voilà des enjeux essentiels pour la santé, le bien-être et l’autonomie.
La conduite est une activité qui nécessite de bonnes capacités de perception, d’analyse, de mouvement, de réaction et un comportement adapté. Certaines affections  médicales, handicaps ou certains médicaments peuvent modifier votre capacité de conduire. L’alcool et les autres drogues ont toujours des effets négatifs et restent
une des principales causes d’accident. De simples changements d’habitudes, des aménagements du véhicule et/ou du permis permettent le plus souvent de préserver la faculté de conduire. Vos professionnels de santé peuvent vous conseiller utilement.

Les médecins agréés par les préfectures proposeront, si nécessaire, les aménagements vous permettant de conduire dans de bonnes conditions de sécurité et en toute légalité. Ce n’est que dans des cas exceptionnels que la conduite peut être interdite pour des raisons médicales. Les professionnels de santé vous conseilleront des solutions favorisant le maintien de votre autonomie.

Avoir une bonne hygiène de vie et prendre soin régulièrement de votre santé restent les meilleurs moyens pour maintenir la possibilité de conduire.
www.securite-routiere.gouv.fr

www.sante.gouv.fr

www.inpes.fr

www.preventionroutiere.asso.fr


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr
Share

© 2017 Saint-Martial de Valette

Theme by Anders Noren... Site réalisé par mcmg.bizUp ↑