Si Saint-Martial m’était conté, lettre 6

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 6

smdv-perigord (8)FÊTES RELIGIEUSES ET PROFANES

NOËL :  »La fête des enfants » entend-on aujourd’hui.

La fête de l’enfant né il y a plus de deux mille ans dans une étable est célébrée dans le monde entier.

Autrefois, on se rendait en famille à la messe de minuit, le 24 décembre, afin de célébrer l’évènement dès les premières minutes de la journée du 25. Il n’était pas rare, dans nos campagnes, de voir dans les églises une  »crèche vivante » : Marie et Joseph représentés par des enfants habillés comme on pensait que l’étaient les habitants de Palestine. Le plus souvent, une poupée emmaillotée figurait l’enfant Jésus. Parfois, un nouveau-né y était exposé, si la maman avait bien voulu le  »prêter » un moment.

Les cantiques emplissaient les églises bondées de paroissiens.

Au retour de la messe, la tradition était de prendre un chocolat chaud accompagné d’une brioche. Les ripailles ne remplaçaient pas l’office religieux, et le bon repas familial se partageait le jour de Noël, après que les enfants aient découvert des jouets dans leurs souliers.

L’ASSOMPTION – 15 Août

A Saint Martial comme ailleurs, se déroulait une retraite aux flambeaux en l’honneur de la vierge Marie, à l’image de ce qui se passait à Lourdes.

On défilait devant la statue près du jardin du presbytère ; on s’arrêtait au reposoir installé à la fontaine, nappe blanche ajourée, fleurs et divers ornements autour de la croix.

AGNÈS DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Fermer le menu
error: Content is protected !!
Loto à Saint-Martial : les dates 2015
Services Publics
Le SDE 24
Avis aux amoureux des trains
Le mot du maire de Saint-Martial de Valette
Fermer