Si Saint-Martial m’était conté, lettre 21

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 21

smdv-perigord (8)S’il y a des aménagements qui défigurent des sites naturels, ce n’est pas le cas pour le Grand Etang de Saint-Estèphe qui mérite un exposé à lui tout seul.

Mes premiers souvenirs s’attachent au plus vieux de mes albums : 1944 – Photo un peu sombre par une journée d’hiver, devant le lac. Mon grand-père et mon futur père, béret sur la tête, imperméable au vent. Ma future maman emmitouflée dans son manteau.

Pourquoi ont-ils eu besoin de se faire photographier dans cette nature sauvage, un jour de frimas ?

A priori, ce cliché ne donnerait à personne l’envie de se rendre sur les lieux.

Et pourtant, que de fois y suis-je allée !

Adolescente, revenue de quelques années passées au Maroc, j’y ai amené une amie de classe.

Autre photo : Nous sommes sur la grève déserte, frileuses dans nos maillots de bain. Rares sont encore les gens qui tâtent l’onde. On commence pourtant à procéder à des analyses de l’eau ; certains s’aventurent dans les zones où ils n’ont pas pied. On prend le temps de séparer les surfaces de baignade de celles des loisirs : pédalos pour explorer le bout de l’étang, en passant devant le camping aménagé sur l’autre rive ; course de hors-bord organisée un dimanche d’été, ce qui attire beaucoup de monde.

En région parisienne, lorsque je nomme la ville de Nontron, personne ne la situe. En revanche, tout le monde me parle de Brantôme….. et de Saint-Estèphe !

Je précise que Nontron se trouve au milieu de cette ligne…..

Saint Estèphe attire grands et petits : La pêche pour les uns, bien règlementée ; un petit train qui se faufile entre les arbres, pour les petits ; débit de boisson pour les parents qui attendent leur progéniture.

Enfin, ces vingt dernières années, réaménagement et embellissement total des lieux.

A l’extérieur, de grands parkings bordés de massifs fleuris, s’apprêtent à accueillir le stationnement même si, le succès venant, ils ne sont pas suffisants, et on continue à se garer alentour.

Entrée agrémentée, avec une cabane abritant les secours, des sièges spéciaux pour handicapés désireux de se baigner, et des maîtres-nageurs-sauveteurs. Pancartes diverses et affiches explicatives renseignent sur la topographie, les droits et les devoirs de chacun.

Plage agrandie, ensablée, propre.

Une promenade en planches – non, nous ne sommes pas à Deauville – longe la plage. Tout près, un vaste secteur herbeux où l’on peut étendre sa serviette sur des chaises longues en bois très design ou par terre, à l’ombre, à moins que l’on ne préfère les tables et les bancs de pique-nique.

On peut poursuivre le circuit par un chemin naturel à travers bois, non sans s’être arrêté faire quelques exercices avec les appareils de musculation. On lit, ici ou là, des panneaux qui nous renseignent sur la faune et la flore.

Au bord de l’étang, des avancées permettent aux pêcheurs de s’isoler des vacanciers de passage.

Enfin, pour changer de rive, un bac que l’on peut actionner à la force des bras en tirant sur un filin.

Depuis le temps que l’on avait envie de faire le tour de l’étang ! Des bancs incitent au repos. Le camping s’est doté de petits chalets en bois.

Puis, on rejoint la nouvelle route, l’ancienne ayant été détournée afin de séparer la circulation automobile de celle des piétons qui s’arrêteront peut-être au restaurant.

Et tout cela, cette beauté enrichie, offerte à tous, avec une gratuité permanente d’accès !

Un lieu où, l’été , il fait toujours bon, dans un courant d’air naturel et à l’ombre épaisse des arbres.

Quel cadeau !

Agnès DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Articles à découvrir:
Des livres pour les amoureux du Périgord Des livres sur le Périgord, voici notre nouveau défi afin de mieux faire connaître notre belle région. Nous allons travailler à l'édification d'une l...
La presse parle de notre petite commune Encore un fois notre maire retrousse les manches... Sans oublier le travail de Fabien Gereaud sur ce dossier. Un autre petit article sur le thè...
Plus d’arbres, plus de vie! Chantier plantat... Aux côtés du CPIE du Périgord-Limousin, les enfants de l’école de Varaignes animeront, le mardi 9 décembre, un chantier de plantation d’une haie bocag...
Parc naturel régional programme d’octobre 20... le Parc naturel régional Périgord-Limousin organise du 25 septembre au 11 octobre les Journées du Parc sur tout le territoire. Vous trouverez en ci-d...
HISTOIRE DE NOTRE BANDIAT Avec ses 80 km de cours, le Bandiat n'est pas seulement une des rivières les plus importantes de l'arrondissement de Nontron, c'est aussi une des curi...
Fermer le menu
error: Content is protected !!