Vespa velutina le frelon asiatique

Vespa velutina le frelon asiatique

Dans le bulletin municipal nous évoquons les actions à mettre en oeuvre dès le printemps pour ralentir la prolifération du frelon asiatique.

Voici, dans cet article, des informations fournies par le parc régional et qui peuvent intéresser les habitants de Saint-Martial:

• Description
Le frelon asiatique possède un thorax entièrement brun noir, ainsi qu’un abdomen brun bordé de fines bandes jaunes. Seule l’extrémité de l’abdomen est presque entièrement jaune-orangé. La tête est noire, la face jaune-orangé, les pattes jaunes à l’extrémité. Avec sa livrée sombre, il est difficile à confondre avec le Frelon d’Europe (Vespa crabro). Mesurant environ 3 cm de long, il est aussi un peu plus petit que ce dernier. C’est un prédateur d’une grande variété insectes (abeilles, guêpes…) et d’araignées.

En France, tous les observateurs s’accordent sur le fait que le frelon asiatique n’est pas agressif et qu’il est possible d’observer son nid à 4 ou 5 m de distance sans risque. Il faut toutefois demeurer extrêmement prudent face aux très gros nids installés dans les arbres. Lorsque l’on s’approche à moins de 5 m d’un nid de Frelon, plus la colonie qu’il renferme est importante et plus les risques sont grands de subir l’attaque d’un essaim d’ouvrières.
(Source : http://frelonasiatique.mnhn.fr/identification/)

• Cycle de vie
C’est en automne que les femelles reproductrices quittent le nid en compagnie des mâles pour s’accoupler ; elles sont les seules à hiverner tandis que les mâles, les dernières larves et les ouvrières meurent. Au printemps, chaque reine fondatrice ébauche un nouveau nid, pond quelques œufs et soigne ses premières larves qui deviendront des ouvrières adultes capables de prendre en charge la construction du nid et l’entretien de la colonie. La reine consacrera alors le reste de sa vie à pondre. Avec l’apparition des ouvrières, l’activité de la colonie s’intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum au début de l’automne.

• Habitats
En France, le Frelon asiatique (Vespa velutina ) installe de préférence son nid dans les hautes branches des grands arbres, en zone urbaine ou agricole comme en milieu boisé.

• Répartition
Comme son nom l’indique, il est originaire du continent asiatique dont l’aire de distribution s’étend de l’Afghanistan à la moitié sud de la Chine, Taiwan compris, et de la péninsule indochinoise (Thaïlande, Laos, Vietnam) à la Malaisie et à l’archipel indonésien.
La variété que l’on retrouve en Europe (V. velutina nigrithorax), vit au nord de l’Inde, à l’est du Népal, au Bhoutan et en Chine.
Il a été détecté pour la première fois en France en 2004, où deux nids ont été trouvés dans le Lot-et-Garonne. Depuis son introduction, l’expansion de Vespa velutina a été très rapide.

• Réglementation
Le frelon asiatique figure dans la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne. Cette liste a été adoptée au niveau communautaire le 13 juillet 2016 (règlement d’exécution (UE) 2016/1141), conformément aux dispositions du Règlement (UE) n°1143/2014 du 22 octobre 2014 du Parlement européen et du Conseil du 22 octobre 2014 relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes.

Au niveau national, la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a complété le code de l’environnement pour intégrer les dispositions législatives permettant d’agir contre les espèces exotiques envahissantes (articles L.411-5 et suivants).

Pour connaitre plus précisément le cadre réglementaire lié au Frelon asiatique, ainsi que les stratégies de lutte identifiées à ce jour, au niveau européen et national :

http://frelonasiatique.mnhn.fr/piegeage-de-printemps/

• Que faire en cas d’observation ?
Si vous êtes amenés à observer des spécimens ou des nids de Frelon asiatique, vous pouvez signaler tout indice de présence au Muséum national d’Histoire naturelle afin de suivre l’évolution de son expansion sur le territoire national.

(http://frelonasiatique.mnhn.fr/wp- content/uploads/sites/10/2015/06/Fiche_signalement_Vespa_MNHN.pdf)

Le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation a explicité clairement les difficultés en matière de lutte contre le frelon asiatique. Si vous n’êtes pas détenteurs de ruches, il ne sert à rien de lutter contre le frelon asiatique. Les méthodes utilisées actuellement (piège à bière etc.) ont des effets davantage négatifs que positifs sur la biodiversité car non sélectifs.
Les méthodes de lutte sont essentiellement proposées pour les apiculteurs dont les ruchers peuvent être impactés certaines années par la prédation du Frelon asiatique.

Ainsi, il est clairement préconisé en ce qui concerne le piégeage :
Le frelon asiatique (V. velutina) exerce une pression significative sur les colonies entre les mois d’août à novembre. Les piégeages devront cibler cette période à risque élevé et uniquement dans les ruchers où sa présence est observée. Les Organismes à Vocation Sanitaires pourront si besoin ajuster la période de piégeage au contexte climatique local. L’installation préventive de pièges : hors période à risque ou dans des ruchers où aucun frelon asiatique n’est détecté, n’est pas recommandée (effets sur d’autres espèces et coût financier injustifié).”

Plus d’infos sur : https://agriculture.gouv.fr/le-frelon-asiatique-quelle-reglementation

Pour obtenir davantage de renseignements à propos du Frelon Asiatique, nous vous proposons plusieurs références officielles :

Site dédié au Frelon asiatique créé par le Muséum national d’Histoire naturelle http://frelonasiatique.mnhn.fr/

Présentation de V. velutina par l’Inventaire national du Patrimoine Naturel https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/433589

Carte de répartition interactive
https://inpn.mnhn.fr/viewer-carto/especes/433589

Fiche de présentation générale de Vespa velutina par la FREDON-FDGDON Rhônes-Alpes
http://www.fredonra.com/files/2016/02/fiche_technique_frelon_asiatique_12-2015.pdf

Fiche de présentation détaillée de l’espèce par l’ITSAP

Cliquer pour accéder à 1911-FicheFrelons-Web.pdf


https://www.inrae.fr/actualites/combinaison-facteurs-pire-ennemi-colonies


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

#saintmartialdevalette

Articles à découvrir


Rechercher dans Google qui référence le site de Saint-Martial... et des millions d'autres:

Partagez, faites connaître le Périgord vert...