You are currently viewing Avis aux chasseurs

Avis aux chasseurs

illustration jopaLe retour des appelants pour la chasse aux gibier d’eau (oies, canards) vers leurs volières en fin de saison de chasse, représente un risque particulier de diffusion et de transmission des virus IAHP compte tenu de la clinique possiblement inexistante chez certains et du contexte sanitaire Influenza aviaire actuel.

La surveillance évènementielle, basée sur l’observation de symptômes chez ces appelants, ne peut donc suffire à écarter tout risque de diffusion de l’IAHP dans les élevages domestiques.

Par conséquent, La DGAL a décidé de mettre en place un plan de surveillance des appelants pour la chasse au gibier à l’issue de la période de chasse 2020-2021.

Afin de construire le protocole de surveillance cité ci-dessus, la population à surveiller après la saison de chasse 2020-2021 doit être parfaitement connue.

En complément de l’obligation de déclaration de détention d’appelants prévue par l’arrêté ministériel du 29 décembre 2010, chaque détenteur d’appelants doit établir une déclaration sur la base du formulaire joint à ce texte.

Chaque détenteur d’appelants est tenu d’adresser le formulaire, dûment complété, à la Fédération Départementale des Chasseurs (FDC) du lieu de résidence (lieu de détention des appelants hors période de chasse : volière). Une copie de ce document doit être conservée par le détenteur et présentée a toute réquisition des agents des services de contrôle officiels.

Afin de permettre une mise en œuvre rapide de la surveillance, les formulaires complétés doivent parvenir aux FDC impérativement sur la messagerie.

Merci de déclarer cette activité en envoyant, avant le 7 mars, le formulaire joint complété à la FDC (contact@chasseurs24.com);

Service Santé et Protection Animales
DDCSPP de la Dordogne



©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

#Perigord #saintmartialdevalette #Dordogne

Articles à découvrir


Rechercher dans Google qui référence le site de Saint-Martial... et des millions d'autres:

Partager le Périgord vert: