Tag: histoire (page 1 of 11)

Histoire en Périgord vert et en Dordogne.  La commune de Saint-Martial de Valette vous propose ses meilleurs conseils pour découvrir la Dordogne…

Aux nostalgiques du Nontronnais de jadis

la rubrique du pirate en PérigordUn peu d’histoire: Voici une vision du Nontronnais, par un certain Monsieur Ardouin-Dumazet, dans son ouvrage « Voyage en France » datant de 1852. Comme dirait l’autre: « Pas tendre avec les couteaux de Nontron de l’époque le petit gars ! »…

« … Plus riante est la vallée du Bandiat vers Nontron. L’homme a transformé l’étroite gorge commandée par la colline escarpée où la ville s’est bâtie autour d’une forteresse antique. Ce rocher fait face à des collines plus hautes. Des ponts, dont un viaduc superbe franchissant la ville basse, donnent beaucoup de caractère au site.
Au-dessus du Bandiat, un viaduc plus superbe encore porte le chemin de fer de Thiviers. Les alentours complètent ce décor. Des moulins et des scieries barrent la rivière dont l’eau frémissante s’échappe à grand bruit. Des prés minuscules enchâssés dans les arbres font un ourlet mince au torrent.

La ville semble sourire à ce paysage ; elle le contemple par une promenade bordée d’un parapet ajouré et dessinée sur l’emplacement du château des vicomtes de Limoges, dont les derniers débris sont restaurés par les soins d’une municipalité intelligente. Les hautes maisons de pierre blanche sculptée ou de moellons recouverts d’un enduit soigneusement renouvelé accroissent le caractère pittoresque du paysage.
La place principale avec ses cafés, ses hôtels, une belle fontaine est un coquet carrefour.

Les industries sont assez nombreuses, mais de médiocre importance. La coutellerie renommée, dont parlent les guides, est pour ainsi dire une amusette. Il y a deux fabricants, occupant un nombre insignifiant d’ouvriers. Nontron ne fait guère que le couteau à virole, à manche de buis tourné et orné de dessins, obtenu par le passage d’un fer aigu chauffé au rouge.

On en fait d’extraordinairement petits, vendus comme curiosité. Il en est qui tiennent à douze dans une coquille de noix, d’autres en même quantité dans une coquille de noisette ; plus fort encore : j’en ai vu douze dans un noyau de cerise ! Ces petits couteaux ne coupent pas, on obtient la lame à l’emporte-pièce dans une feuille de maillechort.

M. Bernard, le coutelier chez qui je suis entré faire emplette de quelques-unes de ces « armes », me dit qu’il a toujours vu faire de tels joujoux; il a 60 ans d’âge et le père de son grand-père était coutelier. Lui-même, quand il avait 25 ans, a réussi à faire entrer 3oo couteaux dans une noisette, ce fut son tour de force.

Noix, noisettes, noyaux de cerises sont vendus, attachés avec des faveurs de couleur tendre ; les rares touristes qui s’aventurent à Nontron ne partent pas sans emporter ces souvenirs.

Nontron eut jadis beaucoup de forges dans ses environs, traitant les minerais du pays à l’aide des charbons de bois. Elles ont disparu ; et cette industrie du fer n’est pas revenue, malgré l’existence d’un petit bassin houiller que l’on tente de mettre en valeur.

Nontron n’est pas reliée directement à Périgueux par voie ferrée, son chemin de fer la rattache d’un côté à Angouléme, ligne de Paris à Bordeaux, de l’autre à Thiviers, ligne de Paris à Périgueux et Agen. Dans cette direction, le Périgord est riant, les villages sont entrés dans la voie tracée par les campagnes limousines d’Ayen et de Donzenac en se faisant producteurs de fruits d’exportation. C’est aussi un pays grand éleveur de bétail.

Nontron est sur le granit, mais on n’a que quelques pas à faire pour se trouver en plein pays calcaire. De l’autre côté du Bandiat, à Saint-Martial-de-Valette, on change de contrée, presque de climat. Sur la rive droite sont des châtaigniers, des mousses, des eaux de teinte rouillée ; sur la rive gauche des figuiers, des vignes, des noyers, des eaux de cristal…. »

Pour lire l’intégralité de l’ouvrage, voici le lien.

Note: 3.5 / 5

©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Le saviez-vous ?

saint-martial-de-valette-cartes-postales-anciennesPour ceux qui s’intéressent aux constructions humaines, voici quelques petites informations..

Le viaduc a une longueur est 188,50m avec une pente de 1 % et une courbe de 360 m de rayon. Sa hauteur par rapport au Bandiat est de 29 m, mais si on rajoute les fondations il est à 37 m. Il a 7 arches de 18 m d’ouverture, les voûtes à la clef ont 90 cm d’épaisseur. L’étanchéité est assurée par un enduit de chaux de 8 cm plus une couche de goudron de houille de 1,5 cm. Une partie métallique de 8 m de long, le relie à la gare.

Le pont de la route de Villars a une longueur est de 36 m avec une ouverture de 24 m. Sa largeur est de 5 m. Sa voute a une forme d’ellipse.

Le tunnel de Nontron fut construit en partie par l’entreprise Godbarge le 27 juin 1882, mais il fut commencé par l’entreprise Cartier en 1882 qui abandonna le projet presque immédiatement. Il mesure 444 m de long et comporte une courbe de 500 m de rayon sur les derniers 78 m en direction de Saint Pardoux la Rivière.

Le tunnel est percé selon une méthode dite belge, c’est à dire que l’on creuse une galerie de mine de 2 X2 de section sur toute sa longueur, puis on procède à l’abattage aux dimensions du tunnel. Un revêtement maçonné de 80 cm sous terre si le terrain est meuble, si le terrain est rocheux ce revêtement est de 40 cm. Pour étancher la voûte on coule un enduit de chaux, mais si le terrain est très humide on pose des plaques de zinc ou de plomb. On creuse des caniveaux sur le sol pour recueillir les eaux d’infiltration. Si le tunnel est très long on creuse sur tout le parcours des puits verticaux descendant au niveau de la galerie. Le tunnel de Nontron n’a aucun puit creusé. Aux sorties du tunnel il est gravé une date : 1883, c’est la date de l’achèvement.


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 16

smdv-perigord (8)Il y a sans doute des lieux plus bucoliques qu’une déchetterie!

Et pourtant, pour arriver à ce  »centre de tri » — expression plus positive que le mot précédent— il nous faut emprunter la jolie route sinueuse de Mareuil, tourner en direction de La Tour Blanche, puis prendre immédiatement à gauche, passer devant une scierie : Ah, ce Périgord vert qui regorge d’arbres et en abandonne à la scie !

Enfin, sur la droite, une portion de route ombragée jusqu’au lieu-dit de recyclage.

A moins de bifurquer vers la Guizardie, hameau qui protège en son sein une entreprise de constructions métalliques : Heureux mariage entre d’humbles maisons anciennes et la modernité des locaux professionnels de la dite entreprise.

Mariage réussi ?

Ne le dites pas trop…. vous feriez des envieux !

Agnès DESAGES


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr
Older posts

© 2017 Saint-Martial de Valette

Theme by Anders Noren... Site réalisé par mcmg.bizUp ↑

error: Content is protected !!