Oradour-sur-Glane c’est un peu de nous

Oradour-sur-Glane c’est un peu de nous

On a défiguré un symbole, on veut encore refaire l’histoire, c’est ainsi depuis la fin de la guerre… Les révisionnistes, de nouveau, voudraient nous faire croire que nous vivons dans le mensonge et qu’on nous manipule. Alors ils insultent et taguent Oradour.

Ils salissent par leurs écrits malsains un lieu, un pays, une idée, notre cohésion, notre unité, notre mémoire, notre histoire et finalement, ils nous rendront meilleurs en ces temps troublés.

La barbarie Nazie

La barbarie Nazie a bien existé et nous, petite commune du fin fond du Périgord vert, avec notre toute aussi petite voix qui ne sera pas entendue de grand monde, nous nous devons de témoigner.

Combien d’entre nous ont un ancêtre qui a perdu la vie, a connu la torture, la déportation ou d’horribles souffrances durant cette guerre dont l’un des protagonistes a fait du génocide sa marque de fabrique?

Alors ne refaisons pas l’histoire comme les révisionnistes en rêve mais précisons la, ici, maintenant, pour les jeunes générations, pour ne pas laisser place à tous ces “fakes news” comme on dit aujourd’hui.

Le 10 juin 1944, la division SS Das Reich a tué 642 villageois à Oradour-sur-Glane. Les Allemands avaient rassemblé les hommes dans les granges du village et les avaient fusillés. Ils avaient regroupé femmes et enfants dans l’église avant d’y mettre le feu. C’est un fait ! Un fait prouvé, mille fois.

Bien entendu il y a plus grave dans l’histoire, et puis c’était il y a longtemps… mais c’est nous, notre peuple, notre histoire. Qui serions-nous si nous ne nous levions pas pour défendre ce symbole?

Le silence des campagnes n’est pas indifférence et si nous sommes discrets, nous sommes nous aussi la France.

Aujourd’hui nous demandons justice pour les enfants, femmes et hommes d’Oradour… comme des millions de Français qui ne supportent plus que l’on crache sur leur drapeau et leur histoire.

Certains se disent parfois que la guerre c’est loin, à quoi bon remuer aujourd’hui encore ces vieux souvenirs… que c’est bien inutile car les peuples sont souvent victimes de leurs propres dirigeants…

Même si sur le fond nous pouvons comprendre l’idée que ce monde est manipulé par des intérets financiers qui profitent toujours aux mêmes et que les marchands d’armes, les banquiers et les politiques peuvent y trouver leur compte lors d’une guerre, un simple citoyen lui ne peut que donner sa vie face aux balles et aux décisions dont il n’est pas maître.

Il défend sa maison, sa famille, son pays. Il est peut-être une marionnette face aux grands de ce monde mais il y va. Il y va, lui. Il donne sa vie pour que ses enfants restent libres.

Nous savons tous qu’hitler a été financé par des banquiers et des industriels peu scrupuleux, mais nous savons tous aussi que nos anciens ont quitté leurs fermes pour, souvent, ne jamais revenir.

Le manque de respect à leur mémoire est un oubli de notre “nous” collectif, du ciment qui soude les nations et la porte ouverte à toutes les barbaries d’un individualisme qui va souvent de concert avec l’absence de culture, et donc de connaissance de l’histoire… religieuse ou sociétale…

Vivre ensemble et vivre en meute

Regardons ce qui se passe dans nos banlieues ou l’on ne sait plus faire la différence entre le vivre ensemble et le vivre en meute. Non, la bête n’est pas morte. Elle a désormais plusieurs visages, révisionnisme, radicalisme, salafisme etc.. Le souvenir d’Oradour c’est à la fois une douleur mais aussi, par le respect que nous portons aux morts, un peu d’humanité dans un monde qui perd parfois l’essentiel pour se réfugier dans ce superflu de la consommation qui mène au néant… et aux guerres.

Dans notre société en souffrance ou l’on ne respecte plus ni les enseignants ni les pompiers, il est urgent qu’on comprenne que ne pas respecter nos morts seraient inadmissible pour de nombeux Français et nous interpellons nos politiques pour que justice soit rendue. ( Notre député a reçu copie de l’idée générale de cet article ).


©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

#saintmartialdevalette

Articles à découvrir


Rechercher dans Google qui référence le site de Saint-Martial... et des millions d'autres:

Partagez, faites connaître le Périgord vert...