Le 11 novembre pour les plus jeunes

Le 11 novembre pour les plus jeunes

Le 11 novembre arrive à grands pas. Avec le temps on oublie. Rien ne peut changer cela. Si certains jeunes cultivent le gout de l’histoire, soyons franc, la génération actuelle se rappelle difficilement de la signification exacte de certains évènements… si ce n’est que le dit jour étant férié, “on se repose!”. Les grands-parents ne sont souvent plus là pour faire vivre l’histoire qu’ils avaient vécu lors des repas du dimanche… alors, “avec le temps” comme dirait Leo Ferré…

L’idée n’est pas de faire quelque reproche que ce soit car les plus anciens seraient souvent en difficulté si nous parlions de 1875… donc arrêtons là le discours moralisateur et précisons les faits pour que la mémoire se rafraichisse un peu:

La France commémore l’armistice de la Grande Guerre de 1914-1918 le 11 novembre car c’est le jour de la fin de la guerre, le jour ou  l’ennemi a signé sa reddition ( acte par lequel il met bas les armes ).

Le 11 novembre 1918, l’Armistice est signé à 5h15 par les représentants du camp des forces Alliées (France, Empire britannique, États-Unis) et ceux de l’armée allemande, dans un wagon, installé dans la clairière de Rethondes, au cœur de la forêt de Compiègne, dans l’Oise.

À 11 heures les cloches résonnent pour annoncer la victoire des Alliés sur l’ennemi. C’est la fin de la Première Guerre mondiale, qui aura fait près de 18 millions de morts, dont 9 millions de civils. Sept mois plus tard, la fin de la guerre est définitivement entérinée avec la signature du Traité de Versailles, le 28 juin 1919.

Depuis 1922, le 11 novembre est en France une fête nationale, fériée, qui commémore la victoire et la paix. Une cérémonie est désormais organisée devant la tombe du soldat inconnu, marquée notamment par une prise d’armes, le dépôt de gerbes de fleurs et la sonnerie « aux morts ».

Cet hommage se répète dans tous les cimetières et mémoriaux militaires de la Grande Guerre, ainsi qu’au pied des monuments aux morts communaux. Le Royaume-Uni, les pays du Commonwealth et d’autres pays d’Europe ont coutume d’observer deux minutes de silence à 11 heures, heure de la signature de l’armistice.

Depuis 2012, la République Française rend également hommage ce jour-là à tous les morts pour la France. De même, les États-Unis consacrent cette journée à tous leurs soldats tombés au combat.

Voilà, chers enfants, quelques petites informations qui nous l’espérons, vous ferons comprendre pourquoi tous les 11 novembre vous voyez vos anciens, vos conseillers municipaux, quelques officiels, les habitants de Saint-Martial et Monsieur le maire devant le monument aux morts de notre commune.

Aux citoyens qui viennent par leur présence honorer nos disparus, grâce à qui nous sommes libres: merci.

Votre avis compte
Note: 5 / 5

©Site officiel de la commune de Saint-Martial de Valette en Périgord vert - https://saint-martial-de-valette.fr

#saintmartialdevalette

Articles à découvrir


Rechercher dans Google qui référence le site de Saint-Martial... et des millions d'autres:

Partagez, faites connaître le Périgord vert...