Histoire en Périgord vert – Dordogne

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 28

''Dans la vallée du Bandiat, on forgeait les canons de Louis XV'', me disait mon grand-père. Et, lorsque j'avais quinze ans, ma grand-mère tenait à me montrer une forge en ruine, près de Javerlhac : c'était Forge Neuve, aujourd'hui très bien restaurée. Il était temps que je complète mon savoir…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 28

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 27

En ces chaudes journées d'été, il n'y a pas que le Grand Etang de Saint-Estèphe pour attirer les visiteurs ! Les promenades aux alentours sont intéressantes ! Comment ai-je pu ignorer jusqu'à ce jour ''  Le moulin de Lapeyre '' ? Je suis surprise d'être accueillie par des personnes que je connais : M° et…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 27

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 26

Je quitte Mareuil pour m'aventurer jusqu'aux confins du Périgord. Je laisse la départementale pour bifurquer à gauche en direction de Sainte-Croix de Mareuil. Mais, très vite, je m'arrête sur le bas-côté, le regard attiré par les ruines d'une église romane, à Saint Priest. Sous un ciel orageux, les murs déchiquetés,…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 26

Troubles dans le Nontronnais

Des incitations à rébellion. Beaucoup de prêtres sont impliqués en 1791. -Bourdeau, curé de St Barthélemy, il frappe le citoyen Bernard qui consulte le chirurgien Rougier pour soigner ses plaies à la tête. Le fils à Bernard, furieux, détache une jument qui sème la panique dans les rues. -Garaboeuf, curé…

Commentaires fermés sur Troubles dans le Nontronnais

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 25

Aujourd'hui, comme souvent, je me rends à Vieux-Mareuil en partant de Brantôme, car je vais m'arrêter juste avant le bourg, à droite, devant ce qui fut le berceau de la famille : Un relais de poste du XVII ème siècle nommé ''Les Chambarrières'' avant d'être rebaptisé ''La Charrue'' par les propriétaires…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 25

Notre école de musique en 1943

Il arrive parfois que l'on découvre quelques photos rares par la bonne volonté des habitants de notre commune. Aujourd'hui une archive et un travail de recherche vous sont proposés. En espérant que cela permettra à certains d'entre vous de retrouver des êtres chers. Notre école de musique en 1943...

Commentaires fermés sur Notre école de musique en 1943

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 24

Pour aller à Champagnac-de-Belair à partir de Saint-Pardoux, on passe par un pays plat, celui de Saint-Front-La-Rivière, si plat que l'on ne voit pas tout d'abord son château. Or, renseignements pris à l'entrée auprès d'un menuisier, c'est une énorme bâtisse, avec une tour imposante, qui fut construite sous Richard Coeur…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 24

Si Saint-Martial m’était conté, lettre 23

Je pars à Saint-Pardoux-La-Rivière, par une jolie route sinueuse, qui pourtant a réduit le nombre de ses tournants ces vingt dernières années. Une cousine m'y attend. Elle est la descendante du fondateur des tanneries, Alphonse Chamont. Nous avons décidé de nous rendre à l'usine, qui a changé de propriétaire mais…

Commentaires fermés sur Si Saint-Martial m’était conté, lettre 23

En 1948…

C'est une trouvaille de notre ami Gérard Baylet, toujours en quête de notre histoire commune... Un vieux film de 1948. Le CNC nous propose Toutou et Cancans, l'histoire d'une jeune femme tombée en panne de voiture à Nontron et qui va découvrir la ville.. mais aussi notre église, le chateau…

Commentaires fermés sur En 1948…

Dans les livres anciens – 1

Source: Histoire des villes de France d'Aristide Gulbert 19ème siècle -  Comme on peut le voir, sur plus de 900 pages de ce tome 2, la place consacrée à Nontron est toute relative!

Commentaires fermés sur Dans les livres anciens – 1